7ème art: “Haut et Fort” de Nabil Ayouch reçoit le Prix du Cinéma Positif au Festival de Cannes

Le long-métrage “Haut et Fort” du réalisateur et scénariste Nabil Ayouch, qui était en lice pour la Palme d’Or du festival de Cannes 2021, a reçu le Prix du Cinéma Positif du Festival.

Nabil Ayouch a également reçu le prix Best Achievement in Cinema, consécration pour l’ensemble de sa carrière, qui lui a été décerné par l’organisation humanitaire Union-Life International.

Le film a été projeté, jeudi 15 juillet 2021 en compétition officielle, au Grand Théâtre Louis Lumière, salle mythique du Palais des Festivals de Cannes.

Produit en 2021, par Ali’n Productions (Maroc), Les Films du Nouveau Monde (France), en coproduction avec Unité et Ad Vitam (France), “Haut et fort” raconte l’histoire d’Anas, ancien rappeur engagé dans le centre culturel d’un quartier populaire de la ville de Casablanca. Encouragé par son nouveau professeur, le jeune Anas va tenter de se libérer du poids de certaines traditions pour vivre sa passion et s’exprimer à travers le hip-hop.

Cette sélection est une première dans l’histoire du cinéma marocain au niveau du Festival de Cannes, dont la 74ème édition 2021 s’impose comme l’événement cinéma le plus attendu cette année après la crise sanitaire mondiale due au nouveau Coronavirus (Covid-19).

La Palme d’or du festival a été attribuée à la Française Julia Ducournau, pour son long-métrage “Titane”, succédant Là “Parasite” du cinéaste sud-coréen Bong Joon-ho, qui avait remporté le prix en 2019.

Le Grand Prix, deuxième prix le plus prestigieux à Cannes, est revenu ex-aequo au cinéaste iranien Asghar Farhadi pour “Un héros” et au réalisateur finlandais Juho Kuosmanen pour “Hytti ndo 6” (Compartiment n°6).

- Publicité -

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here