Académie du Royaume: Parution de l’ouvrage « Pour une Maison de l’histoire du Maroc », aux éditions la Croisée des Chemins

L’Académie du Royaume a présenté son ouvrage, “Pour une Maison de l’histoire du Maroc”, qui se veut un appel à la création d’une institution dédiée, pour mettre en avant l’histoire multiséculaire du Maroc. 

Ce livre de 630 pages est une contribution scientifique de prés de 30 historiens et chercheurs dans le domaine des sciences humaines, issus du Maroc, du Sénégal, des Etats Unis et de France et qui se sont réunis le temps d’une conférence tenue en 2012 à Casablanca à l’initiative du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH). Ouvrage de qualité, richement illustré pour mettre en exergue les atouts du Maroc, “Pour une Maison de l’histoire du Maroc” a été publié en deux langues, français et arabe.

Un patrimoine culturel et civilisationnel à faire connaître

A cette occasion, le président du Conseil de la Communauté Marocaine à l’Etranger (CCME) et ancien président du CNDH, Driss El Yazami, a souligné mercredi 24 février 2021 au siège de l’Académie du Royaume à Rabat, que la publication de ce livre est un moment important dans l’histoire du Maroc, relevant que cet ouvrage plaide en faveur de la création d’une “Maison de l’histoire du Maroc”, afin de répondre aux attentes de la société marocaine dans ce domaine, notamment les futures générations, pour connaître l’histoire de leur pays veuille de plusieurs siècles. Il a ajouté que l’appel à la création d’une telle Maison vient pour accompagner la dynamique des initiatives politiques et institutionnelles que connaît le Royaume notamment la création de l’Institution Archives du Maroc et l’Instance Equité et Réconciliation, notant qu’une “Maison de l’histoire du Maroc” contribuera à la recherche scientifique sur l’histoire du pays et permettra de mettre en exergue la diversité de ses composantes et affluents. Pour sa part, le Secrétaire perpétuel de l’Académie, Abdeljalil Lahjomri a affirmé dans l’avant-propos de l’ouvrage qu’il existe plusieurs raisons qui plaident pour la création d’une telle institution. “Il y a en premier lieu l’impérieuse et pressante demande sociale d’une connaissance apaisée du passé, en droite ligne avec l’action et les recommandations de l’Instance Equité et Réconciliation (IER). Il y a en second lieu, les avancées de la recherche sur l’histoire du Maroc qui rendent possible la mise sur pied d’une telle Maison, aussi indispensable que salvatrice”, a-t-il précisé.

Les diverses contributions reprises dans cet ouvrage, publié aux éditions ” La Croisée des Chemins”, ont permis de donner une première esquisse de la future Maison, conçue comme un espace de recherche, d’études et d’interprétation, ainsi qu’un outil pédagogique, d’organisation de conférences et de colloques, d’édition et de mise en réseau, travaillant en partenariat avec les milieux académiques, les institutions proches, notamment les archives et les milieux éducatifs, ainsi que la société civile.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here