OFPPT: Rencontre à Dakhla sur la future Cité des métiers et des compétences

Une rencontre régionale s’est tenue à Dakhla, pour discuter de la carte de formation et de la vision stratégique de la Cité des métiers et des compétences (CMC) de Dakhla-Oued Eddahab.

Le projet de CMC de Dakhla-Oued Eddahab sera réalisé pour investissement de 120 millions de dirhams (MDH), tandis que le budget des études et travaux de construction est estimé à 65 MDH, a indiqué la directrice générale de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), Loubna Tricha, dans une allocution prononcée par visioconférence, le 19 novembre 2020.

Elle a ajouté que l’offre de formation de la future CMC Dakhla, qui s’étalera sur une superficie allant jusqu’à 7,4 hectares, comprendra 32 filières, dont 60% nouvellement créées, précisant que 78% d’entre elles sont des formations diplômantes, alors que le reste (22%) concerne celles qualificatives.

L’établissement regroupera cinq pôles en phase avec l’écosystème de la région, à savoir le numérique, l’agriculture et agroalimentaire, la gestion et commerce, la pêche maritime, ainsi que le tourisme et l’hôtellerie, a souligné Tricha.

La directrice générale de l’OFPPT a en outre relevé que cette rencontre vise à s’assurer de l’adéquation de la carte de formation proposée par les professionnels de la région de Dakhla-Oued Eddahab et à enrichir et compléter l’offre proposée si nécessaire.

Il s’agit également, a-t-elle expliqué, de s’accorder sur la version finale de la carte de formation qui sera approuvée par la région afin de satisfaire les besoins en compétences du bassin de l’emploi régional et de favoriser l’employabilité des jeunes.

De son côté, le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar, a indiqué que cette réunion s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des Hautes instructions royales dans le domaine de la promotion et du développement de la formation professionnelle.

Benomar a affirmé que cette réunion est l’occasion de promouvoir la concertation sur la carte de formation en fonction des spécificités, des atouts économiques et des ressources humaines de la région.

Les autres intervenants ont souligné que la création d’une CMC à Dakhla fera de la formation professionnelle un véritable levier stratégique de compétitivité des entreprises et d’insertion des jeunes de la région dans la vie professionnelle, ajoutant que cela contribuera à réduire le chômage et à renforcer le dynamisme économique de Dakhla-Oued Eddahab en tant que passerelle entre le Maroc et sa profondeur africaine.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here