Coronavirus: Conseils de psychologues en ligne pour mieux gérer le stress du confinement

L’épidémie de coronavirus a des impacts sanitaires et économiques, mais a également des effets d’ordre psychologique pour les citoyens confinés.

Il est tout à fait normal de respecter l’état d’urgence sanitaire prévu jusqu’au 20 avril, seule arme pour empêcher au maximum la diffusion du virus Covid-19, mais certaines personnes confinées pourraient développer des problèmes psychologiques, souligne Brahim Benbrahim, président de la société marocaine dé psychiatrie.

 » Les gens ne sont pas habitués à rester chez eux,  entre quatre murs. Le fait de se retrouver chez soi peut entraîner chez certains des montées de stress et d’angoisse, chez d’autres un dysfonctionnement des habitudes »,  avance Benbrahim.

Le stress, dit-il, risque de s’accentuer durant cet épisode de confinement, notamment chez certaines personnes plus vulnérables psychologiquement, lesquelles peuvent aussi être sujet à des crises d’angoisse.

En coordination avec le Conseil national de l’ordre des médecins  (CNOM), la société  marocaine de psychiatrie a  ouvert gratuitement, mercredi 25 mars, des centres d’écoute dans plusieurs régions pour apporter un soutien psychologique aux citoyens durant la période de confinement sanitaire, indique le président Benbrahim.

« Le but de cet écoute c’est justement de pouvoir aider ces gens qui vont se trouver dans une situation de desharoi ou d’angoisse. Nous avons des conseils justement à leur donner pour ne pas tomber dans la routine et pour ne pas sombrer dans le stress voir même dans certaines pathologies », explique le psychiatre.

Pour préserver leur santé mentale, le psychiatre conseille : « Les gens doivent conserver un rythme jour-nuit, ne pas se coucher tard et faire du sport ».

Dans le cadre de cette action, la société marocaine de psychiatrie a mis à disposition du Conseil, quelque 300 psychiatres bénévoles pour le suivi psychologique et la réception des appels des citoyens.

Benbrahim a déclaré  que le centre de Casablanca, par exemple, a reçu, ce mercredi 25 mars, 18 témoignages de  citoyens anxieux.

 » Les demandes des bénévoles continuent à affluer pour contribuer à cette action destinée à réduire la tension pendant le confinement », tient a préciser Benbrahim.

Beaucoup de confrères et consoeurs m’ont affirmé vouloir donner un peu de temps bénévole pour contribuer à cette initiative », ajoute le président de la société marocaine des psychiatres. Ce qui va nous permettre, dit-il, d’accélérer le processus.

Ainsi, pour gérer la santé psychique des citoyens durant la crise du Covid-19, et pour mieux vivre le confinement, on peut prévoir de faire les matinée et les après -midi 7 j/7j au lieu de cinq jours ( du lundi au vendredi) prévu initialement, souligne Benbrahim.

Les psychiatres sont joignables du lundi au jeudi entre 14h et 16h dans plusieurs régions: Rabat (0639099552), Casablanca (0639099533), Tanger (0639099551), Fès (0639099549), Marrakech (0639099518), Oujda (0639099550), Souss Massa (0627699794), Béni Mellal  (0627702089), Daraa-Tafilalet (0639099511), Guelmim  (0639099517) et Laâyoune  (0627698363).

Naîma Cherii

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here