Un expert chinois en maladie endémique fait le point sur le Hantavirus

FBC News

On vous le disait, le Hantavirus ne peut être contracté par l’homme que par contact avec l’urine, les excréments ou la salive des rongeurs ou par une morsure d’un hôte infecté. D’ailleurs, un expert chinois en maladies endémiques vient d’affirmer qu’il existe un vaccin contre cette maladie, soulignant qu’il ne faut pas paniquer après le décès signalé suite à l’infection par ce virus.

La maladie causée par l’hantavirus est une maladie infectieuse de catégorie B, a déclaré Zuo Shifu de l’Institut de contrôle et de prévention des maladies endémiques du Yunnan, dans la province du Yunnan (sud-ouest de la Chine), rapporte mercredi l’Agence Chine nouvelle.

« Le Yunnan a signalé 1.231 infections par le hantavirus entre 2015 et 2019, avec un seul cas mortel », a-t-il expliqué. « Aucune transmission interhumaine n’a jamais été signalée, et il existe un vaccin contre cette maladie », a indiqué Zuo, ajoutant que « le public n’a pas à s’inquiéter ».

Un travailleur migrant du Yunnan est récemment mort dans la province du Shaanxi (nord-ouest), sur le chemin du retour au travail, et un test d’acide nucléique a révélé que le travailleur était positif au hantavirus.

Zuo a expliqué que les modes de transmission de l’hantavirus comprenaient des sources animales, telles que les rats porteurs du virus, et les acariens présents chez les rats.

Le taux de mortalité de cette maladie est d’environ 0,83% au cours des dix dernières années, a déclaré Zuo. Comme les conditions médicales se sont améliorées ces dernières années, la plupart des patients peuvent être détectés et guéris.

« La toxicité du virus est faible, c’est la raison pour laquelle le taux de mortalité est faible », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here