En vidéo, un jeune marocain partage son histoire avec le VIH à visage découvert

- Publicité -

À l’occasion de la journée internationale de la lutte contre le Sida, Abderrahim Elhabchi, un jeune marocain, homosexuel et atteint de VIH a décidé de raconter son histoire avec la maladie à visage découvert…

En effet, le jeune homme a décidé de parler de son vécu avec cette maladie qui peut changer le court de votre vie mais ne vous empêchera pas de mener une vie normale.

« Je m’appelle Abderrahim, à l’occasion de la journée internationale de la lutte contre le Sida, je vous raconte mon vécu avec le VIH. La première fois que je l’ai su c’était en 2013. J’ai établi un test dans une association de lutte contre le sida, comme n’importe quelle personne et c’est là où le médecin m’avait annoncé  la mauvaise nouvelle tout en me donnant des conseils… Mais j’étais tellement choqué de l’apprendre. » a-t-il annoncé avant d’ajouter: « J’ai eu cette maladie après avoir eu des rapports sexuels non protégés. Je n’avais pas utilisé de préservatif lors de ma relation sexuelle parce que je faisais confiance à mon partenaire. Mais je suis tombé malade, et j’ai dû rester alité pendant 15 jours… Je ne pensais pas que c’était grave mais en faisant le test, j’ai su que j’étais séropositif. Mais on m’a rassuré et annoncé que je pouvais mener une vie normale. Cette maladie ne tue plus. »

Le jeune homme vit depuis déjà 6 ans avec le VIH et n’a pas manqué d’évoquer ses débuts qui n’étaient pas faciles…

« Quand je suis allé prendre les médicaments de l’hôpital, j’ai aperçu que les gens atteints du VIH ont tendance à se cacher et porter un foulard pour éviter les regards désapprobateurs. Quant à moi, je suis devenu de plus en plus confiant… J’ai certainement eu du mal à informer ma famille, mais j’ai fini par prendre mon courage à deux mains. La vie continue, cela fait 6 ans que je vis avec, je suis indétectable, je peux faire des relations sans transmettre le virus à une autre personne… » a-t-il affirmé.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here