Sidattes 2019 : Akhannouch: «Le secteur des dattes se porte bien»

- Publicité -

A l’occasion du Salon international des dattes, organisé du 24 au 27 octobre, à Erfoud, le ministre Aziz Akhannouch a dévoilé les chiffres concernant le secteur des dattes au Maroc. Ces chiffres, dit-il, confirment que le secteur est en bonne santé, dynamique, et qu’il connait un «essor important» en termes d’investissements.

Le secteur des dattes continue sa progression. La production annuelle des dattes sera considérablement accrue d’ici 2020-2021, a indiqué, jeudi 24 octobre à Erfoud, le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch.

«La période 2021-2022 connaîtra une production beaucoup plus importante puisque le cycle de vie des plantations réalisées jusqu’à maintenant va se renforcer et va commencer à donner ses résultats à partir de 2021», a-t-il dit, dans une déclaration à la presse, en marge de la cérémonie inaugurale de Sidattes 2019.

Pour le ministre, c’est une satisfaction : «D’ici la fin de l’année 2019, on aura réussi à planter près de 3 millions d’arbres palmiers sur un objectif de 3 millions, ayant été présenté devant SM le Roi dans le cadre du Pla Maroc Vert», s’est félicité le responsable.

Autres chiffres intéressants. Akhannouch a tenu à souligner: «En 2019, nous avons atteint les objectifs du Plan Maroc Vert notamment en termes de plantations. Ce qui a permis aujourd’hui une croissance de la production de l’ordre de 41%». Indiquant, dans ce cadre, que la superficie est également passée de 47.000 à 63.000 ha.

En ce qui concerne la partie stockage frigos, des efforts d’investissements ont été faits, a déclaré A. Akhannouch, poursuivant qu’on est arrivé aujourd’hui à 25 milles tonnes sur les 30 mille tonnes qui ont été envisagés dans le cadre du PMV. Pour le ministre, l’agriculture phoenicicole au Maroc se porte donc bien. Le secteur des dattes au Maroc connait un «essor important», en termes d’investissements, notamment à Er-Rachidia, explique le ministre, en marge de la 10ème édition du Salon international des dattes.

Organisée du 24 au 27 octobre à Erfoud, cet événement, placé sous le thème «Palmier dattier, levier de l’emploi et pilier de l’économie oasienne», a accueilli plus de 80.000 visiteurs, selon les organisateurs. Ces derniers ont fait savoir que l’édition 2019 de Sidattes a été marquée par une amélioration de son chiffre d’affaire qui a dépassé 13 millions de dirhams, avec la vente et la conclusion de commandes d’environ 270 tonnes de dattes, ont-ils souligné.

A noter, enfin, qu’un accord de partenariat a été signé jeudi 24 octobre à Erfoud (Province d’Er-Rachidia), entre l’Agence nationale pour le Développement des Zones oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA) et l’Institut national de la Recherche agronomique (INRA), en marge de cette manifestation.

Ce nouveau cadre de coopération mobilisera une enveloppe de 3 millions de dirhams. Il s’étalera sur la période 2020-2022 et portera sur trois principaux axes, dont le premier concerne l’analyse et la cartographie de la fertilité des sols des oasis du Maroc, qui intervient en complément à l’étude visant à déterminer l’état phytosanitaire de ces oasis en rapport avec la maladie du Bayoud. Le deuxième axe porte sur la rationalisation des ressources hydriques. Alors que le troisième volet a pour objectif  de fixer les conditions idéales de stockage des principales variétés des dattes marocaines.

 

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here