Kais Saied et Nabil Karoui au second tour de la Présidentielle anticipée en Tunisie

La Tribune Afrique
- Publicité -

Le candidat indépendant Kais Saied et le président du parti « Qalb Tounes » (cœur de la Tunisie), Nabil Karoui, vont s’affronter pour un 2e tour de l’élection Présidentielle anticipée, a annoncé mardi le président de l’Instance Indépendante Supérieure des Elections (Isie), Nabil Baffoun.

Les deux candidats Kais Saied (61 ans) et Nabil Karoui (58 ans) ont obtenu respectivement 18,4 % (620.711 voix) et 15,58 % (525.517 voix) lors de ce scrutin marqué par un taux de participation de 49 % à l’intérieur du pays et 19,7 % à l’étranger, a précisé Baffoun lors d’une conférence de presse consacrée à la proclamation des résultats officiels de l’élection présidentielle de dimanche dernier.

Le candidat du parti « Ennahdha » au pouvoir Abdelfettah Mourou a obtenu 344530 voix (12,9 %) devançant l’ancien ministre de la Défense, Abdelkrim Zbidi (361864/9,4%) et le chef du gouvernement et président du parti « Tahya Tounès », Youssef Chahed (249042 voix/7,4%) , a ajouté la même source.

Baafoun a fait savoir que 3.465.184 électeurs d’un total de 7.074.566 inscrits sur les listes électorales ont voté le 15 septembre dernier, précisant que le nombre des voix décomptées s’élève à 3.372.746 voix.

Le responsable a fait état d’infractions à propos desquelles la justice devra trancher », relevant que les violations commises n’ont pas été « décisives et il faut respecter les voix des électeurs ».

L’ISIE avait annoncé que le second tour de la présidentielle pourrait se tenir le même jour que les élections législatives prévues le 6 octobre.

« Si les recours en urgence sont déposés uniquement en première instance, l’instance électorale peut tenir le second tour du scrutin présidentiel le 6 octobre », a précisé Anis Jarboui, membre de l’ISIE dans des déclarations à la presse.

Il s’agit également de prévoir deux urnes pour chaque scrutin dans les bureaux de vote, a-t-il précisé.

Pour sa part, le vice-président de l’ISIE, Farouk Bouasker a avancé trois dates pour la tenue de ce second tour à savoir le 29 septembre, le 6 octobre ou le 13 du même mois au plus tard.

Selon lui, le calendrier pour le deuxième tour est tributaire des deux voies de recours et en cas d’appel, l’instance électorale optera pour la date la plus éloignée.

Vingt-six candidats, qui ont essayé deux semaines durant la campagne électorale de s’assurer les voix de plus de sept millions inscrits sur les listes électorales, ont pris part à ce scrutin.

(MAP)

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here