« Affaire Al Nahda » : Le promoteur immobilier, Said Ouannane a comparu devant le juge d’instruction

Nouveau rebondissement dans l’affaire des bénéficiaires du projet « Al Nahda » à Bouznika. Après deux audiences auxquelles il n’a pas comparu, le promoteur immobilier de ce projet résidentiel, qui n’a pas respecté ses engagements à l’égard de 750 acquéreurs dont une bonne partie des MRE, a comparu ce lundi 6 mai devant le juge d’instruction de Benslimane.

Selon des sources proches du dossier, cette comparution devant le juge d’instruction de la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Benslimane a un lien direct avec les accusations concernant le retard inconsidéré dans la livraison de la première tranche du projet pour des prétextes injustifiés.

Les mêmes sources indiquent que le promoteur, qui aurait racketté ses victimes (70 millions de dirhams), a promis au juge d’instruction de continuer les travaux de finalisation du projet actuellement en arrêt. Le promoteur, pointé du doigt, devra comparaître devant le même juge d’instruction, lundi 13 mai, pour lui remettre les documents légalisés attestant d’un programme détaillé pour le lancement des travaux  qui sont bloqués depuis plus de deux ans. «  Le juge a demandé la mise en place d’un comité constitué par six acquéreurs pour le suivi de ce programme», selon la même source.

Notons que les 750 acquéreurs d’appartements dans ce projet résidentiel – majoritairement des MRE- ont récemment menacé de monter au créneau pour déplorer le retard noté dans le règlement du litige qui les oppose aux promoteurs immobiliers dudit projet.

 

- Publicité -

1 commentaire

  1. Merci pour cet article qui montre que la justice avec les 750 victimes
    Merci à la solidarité du journal le reporter express qui aident les victimes de la résidence annahada pour leur droit.
    Merci au journaliste NAIMA CHERII

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here