Mutandis : La cloche a sonné à la Bourse des valeurs!

«La balle est à présent dans notre camp, dans le camp des équipes de Mutandis. A nous de travailler dur pour réaliser pleinement l’ambition de Mutandis et de ses nouveaux actionnaires».

C’est par ces mots que Adil Douiri, président du Groupe Mutandis, a conclu son speech, à l’occasion de la cérémonie de la première cotation du Groupe à la Bourse des valeurs de Casablanca. Un mot plein d’émotions, certes, mais aussi d’ambitions et de souhaits qui traduisent la volonté du groupe de grandir davantage. A côté, Douiri a recouru aux chiffres. Tous aussi significatifs et parlants.

En effet, il a été relevé que cette introduction en Bourse, la principale sur le marché financier en 2018, consiste en une augmentation du capital social de 215 MDH, par l’émission de 1.192.686 actions et une cession de 1.029.537 actions pour un montant de 185 MDH. L’opération est d’un montant total maximum de 400 MDH, soit 2.222.223 actions.
Ainsi, cette opération, dont le prix ferme est fixé à 180 dirhams/action (170 dirhams/actions pour les petits porteurs), vise à financer régulièrement les investissements de croissance identifiés au Maroc et en Afrique ou en Europe et à partager avec le plus grand nombre, grand public et institutionnels, les fruits de la croissance future et de la consommation des ménages à travers l’élargissement de l’actionnariat de Mutandis.

Présent dans quatre gammes de produits (détergents, produits de la mer, bouteilles alimentaires et jus de fruits) et possédant 9 usines à Kenitra, Berrechid, Casablanca, Safi, Agadir et Dakhla, avec environ 3.200 collaborateurs, Mutandis exporte 34% de son chiffre d’affaires, dont la moitié en Afrique et l’autre moitié entre l’Union européenne, le Moyen-Orient et les Etats-Unis.
L’entreprise distribue depuis 3 années un dividende de 7,5 DH par action de nominal 100 DH qui représente, au prix de l’introduction en bourse, un rendement de plus de 4% l’an. Ce dividende s’ajoutera à la progression de la valeur de l’entreprise sur le moyen terme.

Dans ce sens, Douiri a noté que Mutandis verse un dividende «significatif, important et régulier», depuis plusieurs années et ambitionne de «continuer de le verser dans les années prochaines», a-t-il fait observer. Il a souligné que le Groupe allie, donc, croissance, ambition et développement, d’un côté, et distribution de dividendes, de l’autre. «C’est pour cela qu’il sera, je l’espère, un bon véhicule d’investissement, y compris pour les petits porteurs», a-t-il poursuivi.
Fort de ces chiffres, Adil Douiri a encore noté que l’introduction en bourse de Mutandis était «une bonne opportunité à ne pas rater», pour ramener le maximum de petits porteurs, de petits épargnants vers la Bourse de Casablanca. Ces petits porteurs qui ont été au nombre de 3.200. Chiffre aussi souligné par Douiri qui l’a considéré juste comme un début, notant que le groupe va désormais faire de son mieux «pour continuer d’élargir notre base de petits investisseurs, d’épargnants, en communiquant, en étant proches d’eux, en étant très ouverts et en étant extrêmement transparents comme nous l’avons toujours été depuis 2008, année de notre création», a-t-il dit.

Mutandis est un groupe industriel, qui intervient dans «les produits du quotidien qui nous permettent d’avoir une activité particulièrement régulière, qui progresse de façon relativement lisse, avec un niveau de risque relativement modéré».
Le Groupe fabrique des produits dans lesquels «le consommateur se reconnaît», et «le petit investisseur à la Bourse de Casablanca se reconnaît»; des produits «simples, faciles à comprendre», «des produits du quotidien», a-t-il ajouté. Il a rappelé que Mutandis est également «un propriétaire de marques marocaines et développe des produits avec des marques, ce qui rend sa relation avec le consommateur directe et non par le biais de marques qui appartiendraient à quelqu’un d’autre»… HD

 

Mutandis, Maroclear et la transparence…

Un des impératifs pour l’introduction en Bourse d’une société, c’est la transparence. Et la cotation de Mutandis a été l’occasion de s’y arrêter.

En effet, la transparence a été un élément majeur dans la gestion de Mutandis. Fathia Bennis, la Directrice générale du dépositaire central des Valeurs Mobilières, Maroclear, en a personnellement témoigné.

Elle, qui tente de convaincre les entreprises, cotées ou non, d’opter pour la dématérialisation de leurs titres, a tenu à souligner que Mutandis a été  la 1ère entreprise à ouvrir un compte à Maroclear, dès sa création, optant pour la dématérialisation du1er jour…

Cela fait aussi la fierté de Adil Douiri, en plus de celle de voir les deux sociétés qu’il a fondées –Mutandis et Immorente- couronnées de succès.

Pour Fathia Bennis, le «combat» de la dématérialisation est encore long. Mais des exemples comme celui de Mutandis aident beaucoup… BA

 

Repères

– Mutandis est la 2ème introduction en Bourse de 2018.

– Grande confiance des investisseurs et des épargnants.

– 1 MMDH collecté soit 2,5x le montant offert qui était de 400 MDH.

– Demande ayant mobilisé:

* 54% des montants demandés, soit 540 MDH environ, ont été le fait d’investisseurs professionnels institutionnels marocains, nationaux.

* 23% pour les institutionnels étrangers, avec près de 230 MDH qui ont été apporté à cette transaction.

* 23% pour les institutionnels étrangers sont le fait du petit porteur marocain.

* Les 230 MDH demandés par les petits porteurs ont été le fait de 3.200 souscripteurs, ce qui en fait le nombre de souscripteurs le plus élevé des 4 dernières introductions à la Bourse de Casablanca.

 

 

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here