Depuis M’diq, Tahar Benjelloun incite les jeunes à lire

- Publicité -

Le grand écrivain et poète marocain de renommée internationale, Tahar Benjelloun, a appelé, dimanche soir depuis la ville de M’diq, les jeunes à lire et à se cultiver et à utiliser l’Internet et les réseaux sociaux à bon escient. 

Le romancier, qui était l’invité de la deuxième édition “Mètres de la poésie” (Bohor Al Chiar), dans le cadre de son programme “un poète d’exile”, a émis le souhait de voir les jeune “venir pour écouter et lire”, déplorant que “le drame du Maroc et de beaucoup de pays, est que les jeunes lisent de moins en moins”.

Il est nécessaire de les faire revenir à la lecture et à la culture, a-t-il souligné, saluant cette “très bonne initiative d’installer la culture, notamment la poésie, en plein plage, où les Marocains viennent se détendre”.

“C’est fondamental qu’il y ait cet espace sur la plage pour que les gens puissent aussi bien s’amuser qu’écouter la poésie en arabe, en français, en amazigh et en d’autres langues”, a-t-il ajouté.

A noter que ce rendez-vous culturel offre un espace d’expression aux poètes marocains. Il inclut une bibliothèque ouverte au grand public jusqu’au 12 août pour permettre aux estivants, notamment les jeunes, de goûter à la beauté de la poésie et de la littérature.

Ouverte vendredi soir, la deuxième édition de cette manifestation avait débuté par une soirée poétique avec la participation de l’éminente poétesse marocaine, Ouafae Amrani, de la poétesse du zajal (poésie en arabe dialectal), Touria El Qadi et du jeune poète Othmane Dradbi.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here