Baccalauréat 2018: bilan encourageant

- Publicité -

Le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, s’est félicité du bon déroulement des épreuves de la session ordinaire du Baccalauréat 2018 se sont déroulées dans de bonnes conditions.

Dans ce même cadre, le ministère dirigé par Said Amzazi (MP) a précisé que le taux de présence a atteint 96,14% pour les candidats scolarisés et 54,88% pour les candidats libres. La même source a noté que la session ordinaire du baccalauréat a été marquée par la généralisation des procédures d’adaptation des épreuves pour inclure, outre les malvoyants, déjà couverts par cette procédure, les candidats scolarisés atteints d’une déficience mentale ou d’autisme.

La fraude a baissé par rapport à l’année dernière 

Cette session s’est également caractérisée par la poursuite de la mise en œuvre des procédures, décidées par le ministère, visant à réduire les cas de fraude, a ajouté le ministère, relevant que seuls 1621 cas ont été enregistrés lors des épreuves de cette session contre 2091 lors des épreuves de la même session de l’année 2017, soit une baisse significative de -22,48%.

La correction des épreuves a débuté dans tous les centres de correction des Académies régionales de l’éducation et de la formation, mobilisant environ 40000 professeurs, a poursuivi le ministère de l’Education nationale. À cette occasion, il a été souligné que les cas de fraude qui seront détectés lors de la correction (réponses identiques des candidats ou réponses identiques à celles publiées sur les réseaux sociaux), seront soumis aux dispositions contenues dans la loi 02.13 relative à la répression des fraudes aux examens scolaires.  Selon cette loi, les sanctions disciplinaires à l’encontre de toute personne impliquée dans des cas de fraude aux examens peuvent aller de l’octroi d’une note zéro, l’annulation des notes de l’ensemble des matières de la session concernée, jusqu’à la privation de passer l’examen pendant deux années scolaires successives.

Enfin, le ministère a salué l’engagement du corps enseignant et pédagogique et la mobilisation des différents établissements scolaires, se félicitant du rôle important des services de sûreté nationale pour assurer le bon déroulement des examens du baccalauréat, et garantir la réussite des autres étapes de cette importante échéance.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here