Guelmim-Oued Noun: Suspension du Conseil de la région

- Publicité -

Le ministère de l’Intérieur a annoncé, mercredi 16 mai 2018, la suspension du Conseil de la région de Guelmim-Oued Noun et la nomination d’une délégation spéciale chargée de l’expédition des affaires courantes du Conseil.

«Partant du souci de continuité de fonctionnement des services de la région, le ministre de l’Intérieur, conformément aux dispositions de l’alinéa 2 de l’article 89 de la Constitution en vertu duquel le gouvernement veille à assurer l’exécution des lois, et en application des dispositions de l’alinéa 1 et 4 de l’article 77 de la loi organique N° 111-14 relative aux régions, a pris la décision de suspendre le Conseil de la région de Guelmim-Oued Noun, tout en procédant à la nomination d’une délégation spéciale chargée de l’expédition des affaires courantes du Conseil durant la période de suspension», a indiqué le ministère de Abdelouafi Laftit.

Les dysfonctionnements se sont multipliés 

Parmi les principaux aspects de dysfonctionnement du travail du Conseil de la région, le rejet de la majorité des points inscrits à l’ordre du jour des sessions ordinaires et celles extraordinaires tenues par le Conseil durant 2017 et courant 2018. Ce qui a conduit à des perturbations dans le fonctionnement normal des services relevant du Conseil de la région et à un retard non justifié dans la réalisation des projets approuvés par le Conseil, notamment ceux programmés dans le cadre des conventions issues du contrat-programme de développement intégré des provinces du sud.  Les aspects de dysfonctionnement qui caractérisent le travail du Conseil de la région se manifestent également par le non-respect de la procédure légale relative à l’examen et au vote du budget 2018, ce qui a poussé des parties au sein du Conseil à porter plainte afin d’interjeter recours sur la validité des procédures y afférentes.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here