Les dizaines de tués à Gaza suscitent l’indignation

AFP PHOTO / MAHMUD HAMS
- Publicité -

Les dizaines de manifestants tués par l’armée israélienne à la frontière de la bande de Gaza ont suscité lundi l’indignation et des appels à la retenue de la communauté internationale.

De nombreux pays, dont la Grande-Bretagne, la France et la Russie, ont réprouvé l’ouverture de l’ambassade américaine à Jérusalem, dont le transfert avait été désavoué par 128 des 193 pays membres de l’ONU.

L’inauguration lundi a suscité une manifestation de dizaines de milliers de personnes dans la bande de Gaza. Plus de cinquante manifestants ont été tuées par les soldats israéliens à la frontière. Le président de l’Autorité palestinienne a dénoncé ce  lundi un « massacre » israélien dans la bande de Gaza.

« Les Etats-Unis ne sont plus un médiateur au Moyen-Orient », a aussi déclaré Mahmoud Abbas à Ramallah, devant la direction palestinienne, qualifiant l’ambassade américaine de « nouveau poste avancé de la colonisation ». Il a annoncé trois jours de deuil dans les Territoires palestiniens et une grève générale mardi, jour où les Palestiniens marquent la « Nakba », la catastrophe que représente pour eux la création en 1948 de l’Etat d’Israël.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here