Jouahri : Le digital, champ de bataille de BAM en 2018

Le digital, élément de concurrence pour les banques et outil indispensable en matière de gestion du reporting, détiendra une place de choix dans le prochain plan stratégique 2018-2021 de Bank Al-Maghrib, a affirmé, mardi à Rabat, son Wali, Abdellatif Jouahri.

Evoquant à ce propos les risques engendrés par les « monnaies digitales » dont le Bitcoin, M. Jouahri a expliqué que sur le plan théorique de l’économie, le Bitcoin « n’est pas une monnaie ». « Une monnaie doit répondre à trois critères : Etre un moyen de paiement, constituer une réserve de valeur et être un instrument d’épargne. Le Bitcoin ne répond pas à ces critères », a-t-il fait observer.

Le Wali de Bank Al-Maghrib a ajouté, à cet égard, que le Bitcoin est davantage un actif financier qu’une monnaie. « C’est un instrument hautement spéculatif et volatil » qui peut concourir, sur le plan de son utilisation, à des objectifs condamnables comme le financement du terrorisme, a-t-il averti.

Tout en mettant en garde contre les risques associés à l’utilisation des monnaies virtuelles comme mode de paiement, M. Jouahri a appelé à mettre en place un cadre adéquat à son usage afin de protéger les consommateurs.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here